L'enfance et l'adolescence sont des étapes privilégiées dans le développement de l'identité de chacun. Parfois, des difficultés psychologiques, comportementales ou d'apprentissage se présentent au cours du développement.

 

Lorsque l’enfant ou l’adolescent grandit, il peut rencontrer des difficultés d’adaptation qui ont des répercussions dans sa vie courante et dans ses relations avec l’entourage. Ces difficultés sont généralement transitoires et propres au développement, mais elles peuvent aussi relever de troubles psychiques.

 

Selon les âges, les signes de souffrance psychique vont trouver des expressions différentes, utilisant le corps ou se projetant sur autrui, minant les ressources personnelles de l'enfant ou se transformant en agression sur son entourage.

L’enfant est un formidable sujet à l’hypnose

L’hypnose lui ouvre les portes de son imaginaire. C’est ici qu’il mettra en place de nouveaux comportements plus positifs. Il ouvre son imaginaire (son inconscient), comme il ouvrirait un grenier ou tout a été stocké là, depuis des années, depuis sa naissance…

Il est bon, parfois, de faire le tri de toutes ses choses souvent encombrantes ou inutiles et parfois lourdes à porter, afin de repartir plus léger. En faisant ce tri, on trouve toujours de beaux objets qui nous racontent une histoire, le plus souvent oubliée au fond d’un tiroir.

Il y trouvera des choses formidables et des outils qui le mèneront vers l’équilibre de sa réussite !
Plus on fouille, plus on explore et plus on découvre au fur et à mesure des séances : L’assurance et le bien-être prennent place.
Il sera fier de ses nouveaux trésors et de ses nouvelles possibilités pour repartir serein et sur de lui.

Lors du premier entretien, avant de commencer la séance, je reçois l’enfant avec un des parents ou les deux. 30 mns suffisent. Cela permettra de cerner la relation entre parents et enfants. Nous poursuivrons ensuite la séance l'enfant/l'ado et moi-même.

La durée totale est d'1h30 pour la 1ère séance et 1h pour les suivantes.

Les ados

Ils ne sont plus tout à fait des enfants et pas encore des adultes. On le sait, les adolescents sont en proie à d’importants changements physiques, hormonaux et cérébraux. Au cours de cette période de transition à la fois physique, psychique et émotionnelle, les jeunes vivent de nouvelles expériences, font de nouvelles rencontres et connaissent leurs premiers émois. Ils sont également confrontés à leurs premiers choix de vie et d’orientation, à l’heure où sonne la fin de l’école obligatoire.

Tout cela fait de l’adolescence une période délicate qui peut en fragiliser plus d’un. Conduites à risque, consommation de substances, troubles alimentaires, anxiété ou dépression peuvent survenir et susciter des inquiétudes légitimes chez les parents. C’est parfois à l’adolescence également que se manifestent les premiers épisodes de troubles de la personnalité et de psychoses).

Ne pas banaliser les signes précurseurs

Quel que soit le type de fragilité, les spécialistes prônent aujourd’hui des interventions précoces pour augmenter les chances de résilience et de guérison.

Mais comment ?

Toute la difficulté réside dans le repérage. D’abord parce qu’il est rare que le jeune lui-même soit demandeur de soins. Au contraire, plus il va mal, moins il va demander de l’aide, avec le risque que les problèmes s'aggravent.

Ensuite, il est difficile de déterminer si la crise d’adolescence est «normale» ou si elle mérite des soins. «On peut tolérer qu’un adolescent soit triste, aille moins bien, et qu’il fasse des expériences propres à cette tranche d’âge», nuance la spécialiste. En revanche, si la souffrance est importante ou l’inquiétude trop forte, il faut en parler.

Il s’agit en effet de ne pas banaliser les signes précurseurs, mais de ne pas non plus dramatiser. A cet égard, les parents, ont un rôle à jouer.

Les enfants

Vous êtes parent et vous avez remarqué depuis quelques temps que votre enfant a des réactions inhabituelles ? Il/elle fait régulièrement pipi au lit, fait des cauchemars ou connaît des sautes d’humeur importantes ?

Votre enfant est particulièrement agressif(ve) envers ses frères et sœurs et a de moins bons résultats à l’école ? Tous ces symptômes mis bout à bout vous laissent penser que votre enfant ne se sent pas bien ?

Les symptômes d’une dépression peuvent se retrouver aussi bien chez un adulte que chez un enfant. De manière générale, le stress et les troubles alimentaires peuvent conduire votre enfant à avoir régulièrement des maux d’estomac et des changements de poids. Soyez attentif(ve) au comportement de votre enfant car leur manifestation peut être plus compliquée à déceler chez les plus jeunes ou les plus petits.

Mon enfant adopte des conduites à risques !

Il/elle vous donne l’impression de se mettre en danger et de ne pas évaluer les risques et conséquences de ses actes ? Les prises de risques chez les jeunes sont valorisées et suscitent souvent de l’admiration de la part de leurs amis. L’enfant, et surtout l’adolescent, cherche à se prouver qu’il/elle est capable de changer sa propre image.

La prise de risque et la mise en danger sont synonymes de courage dans son esprit et celui de son groupe d’amis. Transgresser l’interdit, aller au-delà des limites, et défier l’autorité peut augmenter son estime de soi. Quoiqu’il en soit, c’est une manière pour votre enfant de lancer un appel à l’aide aux adultes !

Souvent, vous pouvez vous sentir impuissant(e) en tant que parent, ou même coupable de la situation de votre enfant. N’oubliez pas que votre enfant absorbe le mal-être et le stress de son entourage.

En Suisse

En Suisse, on estime à environ 20% le nombre d’enfants et d’adolescents qui rencontrent un jour des difficultés d’ordre psychique. Les études se multiplient pour tenter de mieux comprendre ces vulnérabilités dans le but de mieux les détecter et de modifier le cours des événements.

Les enfants sont d'excellents candidats à l'hypnose !

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK