+41 78 617 89 78​   zen@kbzen.ch
Follow us

Traumas & Gestion de la Douleur

Traumatismes Blessures physique ou psychique

Un traumatisme est un choc violent responsable d’une blessure physique (dommages affectant les tissus ou les organes) ou émotionnelle/psychologique. Généralement, un traumatisme fait référence à un choc brutal et inattendu.

Il s’exprime très souvent par un trouble de stress post-traumatique mais également par des troubles de l’humeur, troubles de la personnalité, troubles de l’alimentation, troubles anxieux généralisés, symptômes dissociatifs, troubles psychotiques aigus, maladies liées aux stress, etc….

Toutes les personnes ne vivent pas les mêmes formes d’intensité d’un traumatisme identique.

La vulnérabilité psychologique varie individuellement, étant liée à la personnalité du sujet, à son histoire personnelle (notamment d’éventuels traumatismes passés) mais également au contexte.

Différents paramètres sont donc à prendre en compte !

Nous ne sommes pas tous égaux face à la souffrance.. Certaines personnes supportent mieux la douleur que d’autres..

  • Douleur aiguë
  • Douleur Chronique
  • Etat de Stress Post-Traumatique (ESPT)
  • Aggression / Violence
  • Harcèlement
  • Choc / Coup / Pression

Reconnaître, comprendre sa douleur 

Les blessures de l'âme


Les blessures  laissent des cicatrices

Blessures du corps, 

blessures de l'âme

Mieux comprendre 

La Gestion de la Douleur

Le choc psychologique, également appelé choc émotionnel, résulte d’un évènement traumatisant qui submerge la faculté que possède une personne à faire face aux émotions qu’elle ressent lorsque celui-ci survient.

Non pris en charge, il peut entrainer par la suite un traumatisme psychique.

Le traumatisme psychique provoque des blessures physiques ou psychologiques chez une personne, pouvant entraîner des conséquences néfastes sur sa santé physique et mentale. 

Le stress post-traumatique, comme l’appelle les spécialistesest un phénomène courant qui peuvent se soigner à travers des séances d’hypnose.


Voici certains effets courants:

  • difficulté à dormir
  • crises de panique et d’angoisse
  • usage d’alcool ou d’autres drogues
  • manger à l’excès, vomir sa nourriture ou s’affamer
  • avoir le sentiment de ne plus vouloir ou de ne plus pouvoir vivre
  • épisodes répétés de violence physique ou sexuelle
  • sentiment de haine envers soi-même ou faible estime de soi
  • craindre les gens et les relations avec les autres.

Plusieurs situations peuvent aggraver les traumatismes subis par les femmes.

  • Mutisme

Certaines femmes essaient de parler à des amis ou à des membres de leur famille de la violence qu’elles ont connue. Si on leur dit de «simplement oublier tout ça», elles peuvent s’isoler et se taire, voir de refouler.

  • Relation nouvelle

Si une femme a noué une relation avec une personne qui commet des actes de violence psychologique, physique ou sexuelle, les effets du traumatisme initial sont amplifiés. Une telle relation ne lui procure pas la sécurité dont elle a besoin pour guérir.

  • Discrimination

Pour un grand nombre de femmes, la discrimination fait partie de leur quotidien. Elle devient une source de stress difficile à supporter pour les femmes déjà traumatisées. Pour les femmes de couleur et les lesbiennes, le racisme et l’homophobie intensifient le manque de sécurité. 

  • Blâme et honte

Si elles se sentent incomprises et n’obtiennent pas de soutien, les femmes peuvent continuer d’éprouver de la culpabilité et de la honte. Cela pourrait les amener à s’isoler, à se sentir déprimées ou à se faire du mal. La culpabilité et la honte surviennent lorsque:

– On reproche à une personne la violence qu’elle a subie;

– Elle subit des pressions pour qu’elle ne parle pas de la violence

– Elle croit, à tort, qu’elle a participé volontairement aux actes de violence ou qu’elle les a désirés

– Elle raconte son expérience de violence à d’autres personnes qui ne la croient pas.

  • Les relations avec les autres

Elles peuvent ébranler sa confiance envers autrui:

– Elles ont de la difficulté à accorder leur confiance.

– D’autres donnent leur confiance trop facilement et ont appris à la donner aux autres sans jamais exiger qu’ils la mérite..

La violence sexuelle peut avoir des effets sur la sexualité d’une femme. Elle peut confondre le sexe avec l’amour et la tendresse parce que son agresseur lui a donné son attention et son affection principalement sous forme de contact sexuel.

D’autres ont appris à éviter les rapports sexuels ou l’intimité (ils peuvent faire resurgir les émotions et les souvenirs négatifs associés à la violence subie).

 

Il peut être bouleversant et accablant de prendre conscience des répercussions qu’a eues sur votre vie la violence subie.

Rappelez-vous que vous y avez survécu.

Même si votre vie a été difficile, vous avez trouvé la force nécessaire pour continuer.

La première étape de la guérison consiste à reconnaître et à comprendre ce qui vous est arrivé et à déterminer comment les traumatismes affectent votre vie aujourd’hui.

Vous pourrez ainsi trouver le type d’aide dont vous avez besoin pour vous rétablir.

Il est important de respecter les mécanismes d’acceptation et d’adaptation qui vous ont permis de survivre émotionnellement et physiquement. Ces mécanismes peuvent également servir à votre guérison pour aller vers un mieux-être.


Beaucoup de professionnels de santé proposent un traitement médicamenteux dans la plupart des cas. Mais les antidépresseurs, les bêtabloquants ou encore les Benzodiazépines laissent souvent des séquelles graves comme l’addiction.

De nos jours, les approches psychothérapiques sont de plus en plus recommandées pour un traitement efficace d’un état de traumatisme psychique. Elles sont souvent complétées par un traitement médicamenteux à faible dose, dans certains cas.

La thérapie EFT / DMA (emotional freedom technique/désensibilisation par mouvements alternatifs) sont des techniques très intéressantes pour traiter les traumas ainsi que la thérapie par l’hypnose . Grâce à ces thérapies brèves, il est possible de modifier en profondeur des modes de pensée et de comportement, ce qui garantit le maintien à long terme des effets de la thérapie.

L’hypnose s’intéresse aux événements passés pour aider le patient à surmonter ses peurs et ses angoisses. L’hypnothérapie plonge la personne dans son passé pour l’aider à se délivrer de ses émotions négatives.

Lors d’une séance d’hypnose, le thérapeute entre en fusion avec le patient. Il développe ainsi une empathie qui permet de réfléchir davantage sur les besoins exacts de celui-ci. A chaque séance, le patient devient à la fois acteur et spectateur de son ressenti. A lui seul, il peut trouver une issue à ses problèmes, sans se laisser abattre par les douleurs et la souffrance.

Le patient opère lui-même les changements qui vont le mener à la guérison. L’hypnose soigne le traumatisme psychique par le biais de quelques séances seulement. Un réel avantage qui permet à la personne d’avancer rapidement vers un avenir plus serein

  • L’épanouissement qui suit un traumatisme peut prendre bien des formes:
  • une plus grande appréciation de la vie, l’ouverture à de nouvelles opportunités,
  • des relations sociales plus satisfaisantes
  • une vie spirituelle plus riche 
  • une impression de transcendance doublée d’une sensation de force personnelle
dans Blog
Dépendances & Addictions
Tabac Alcool Sucre Drogue Addiction Comportementale